Quelles sont les suites classiques après une dévitalisation ?

 

Une dent dévitalisée mettra en général quelques jours avant de devenir asymptomatique. Entre trois et cinq jours environ. Parfois, certaines dents restent sensibles jusqu'à six mois. C’est-à-dire que certains jours, vous sentirez que la zone qui est en train de cicatriser avec un sentiment de "travail" à l'intérieur. N’hésitez pas à prendre un anti inflammatoire si cette gêne est inconfortable.

Vous devez reconsulter votre dentiste si :

- Un gonflement apparaît.

- Un point blanc sur la gencive apparaît.

- La dent bouge.

Pour contrôler les douleurs voici les médicaments qui sont généralement prescrits : ​

- Ibuprofène 400 ou 600 mg maximum 4 comprimés par 24H.

- Dafalgan 500 mg ou 1 gr maximum 4 comprimés par 24H.

 

L'Ibuprofène est l'anti-inflammatoire qui fonctionne le mieux sur les douleurs après dévitalisation. Si l’Ibuprofène ne suffit pas, vous pouvez prendre en alternance l’Ibuprofène et le Dafalgan toutes les 4 heures. Ensemble, l’effet « anti-douleur » sera potentialisé. ​

Après une dévitalisation, il ne faut jamais prendre d'antibiotique. En effet, ceux-ci pourraient cacher des symptômes d'échecs du traitement de dévitalisation.

 

 

Qu'est qu'une fracture verticale de la racine ? Quel traitement est réalisable ?

 

Lorsque votre endodontiste ou dentiste diagnostique une fracture verticale de la racine, il n'y a malheureusement rien à faire. Le seul traitement est l'extraction de la dent. En effet, la dent sera continuellement réinfectée par la fracture puisqu'il ne sera plus possible de fermer la dent de manière étanche. Le mieux est de la découvrir le plus rapidement possible pour éviter de sur-traiter une dent qui ne guérira jamais. (Ci-dessous la photographie d’une canine supérieure droite fracturée.)

Les symptômes que présente une dent fracturée rendent souvent les dentistes perplexes quant à la conduite à tenir. En effet, les symptômes d’une dent infectée se mélangent avec ceux d’une rage de dent. Et encore pas toujours... C’est souvent l’historique de la dent, le discours du patient et un examen clinique rigoureux qui permettent de conclure à la fracture de la dent.

Cliniquement, votre dentiste cherchera tout autour de la dent une perte osseuse localisée verticale dans laquelle s’enfoncera sa sonde. Ce signe clinique n’apparait pas toujours.

En traitant les dents sous microscope opératoire par un endodontiste, il est possible de diagnostiquer durant le traitement de dévitalisation la future fracture complète de la dent. Là encore, les fissures annonciatrices ne sont pas toujours visibles même au microscope.

 

Ci-dessus la photographie d’une canine supérieure droite fracturée.

 

Ci-dessus une molaire inférieure gauche présentant une fissure sur la partie arrière diagnostiquée lors du traitement de dévitalisation sous microscope.

 

Ci-dessus une photographie du signe clinique d’une fracture verticale dentaire.

Qu'est-ce qu'une résorption externe ? Quel traitement est possible ?

 

Une résorption externe est l'invagination de tissus gingivaux dans la dent. Ces tissus entrent au niveau de la jonction entre l'émail et la dent qui est une zone particulièrement fragile. Les causes de ce phénomène ne sont pas bien connues cependant, les facteurs suivants privilégient l'apparition de ces résorptions :

 

- Les traumatismes.

- Les blanchiments dentaires.

- Les traitements orthodontiques.

 

Les dents antérieures présentent le plus souvent ce genre de phénomène. La résorption externe respectera toujours l'espace occupé par le nerf, c'est-à-dire que la dent restera vivante. Mais elle pourra devenir très sensible au froid.

Une dent atteinte de résorption externe peut parfois présenter une teinte rose que l’on appelle un « Pink Spot ».

 

Ci-dessus une incisive supérieure droite présentant un Pink Spot.

Le traitement de ces résorptions dépend fort du stade, de la vitesse d'évolution et de la localisation. Différentes approches sont donc possibles et aucun protocole reconnu scientifiquement est connu à ce jour.

On pourra soit attendre et réaliser une radiographie apicale dentaire 6 mois plus tard. Cela nous permettra d’en connaitre un peu plus sur la vitesse d’évolution de la résorption dentaire. Regrouper vos anciennes radiographies dentaires peut également apporter quelques éléments de réponse quant à l’agressivité du phénomène.

Il est possible d’intervenir en fraisant les tissus puis en reconstituant la dent avec de la résine. Il faut dans ce cas très régulièrement dévitaliser la dent.

Une approche chirurgicale pour éliminer les tissus et reconstruire la dent peut également être envisagée en fonction de la localisation de la résorption externe dentaire. La meilleure personne qui pourra vous aider est un endodontiste. Un contrôle radiographique régulier annuel est recommandé.

Le pronostic est souvent incertain.

 

Ci-dessus deux dents atteintes de résorptions externes, à gauche une molaire inférieure droite, à droite une incisive inférieure gauche.

 

Ci-dessus une molaire supérieure droite extraite qui est atteinte d’une résorption externe.

 

 

 

Qu'est-ce qu'une résorption interne ? Quel traitement est possible  ?

 

La résorption interne est causée par des cellules présentent dans le nerf de la dent lorsque le nerf souffre. Il s’agit d’un processus inflammatoire qui se déroule lorsque qu’une partie du nerf de la dent est nécrosé et l’autre enflammé. Généralement de forme ronde et centrée sur le nerf de la dent, c'est l'étendue de la résorption qui donnera le pronostic de la dent.

Tant que la résorption n'a pas perforé la dent vers l'extérieure, une dévitalisation permettra de résoudre le problème. Il est conseillé de consulter un endodontiste pour traiter ce genre de pathologie.

Le pronostic est souvent bon.

 

 

Qu'est-ce qu'une perforation ? Quel traitement est possible  ?

 

Une perforation est un trou, une cavité créée lors d'une dévitalisation par un instrument du dentiste. Il ne faut blâmer votre dentiste si cela arrive. L'endodontie est une pratique extrêmement compliquée et la nature est parfois très dure à interpréter.

Il faut directement vous rendre chez un endodontiste qui pourra reboucher correctement la perforation avec un matériaux biocompatible et terminer la dévitalisation dans de bonnes conditions.

Traitée rapidement et d'une taille raisonnable (maximum 3 mm de diamètre), le pronostic de la dent est bon. Un contrôle radiographique régulier annuel est recommandé.

 

Ci-dessus une perforation. Un peu plus bas et plus à droite le bon nerf dentaire a pu être retrouvé.

 

Ci-dessus, une perforation rebouchée à l’aide d’un produit biocompatible appelé MTA.

 

Qu’est qu’un accident d’hypochlorite ? Quelles sont les implications  ?

 

Lors d’un traitement de dévitalisation, l’objectif est d’amener le désinfectant, de l’hypochlorite de sodium dans tous les recoins des nerfs de la dent. Si durant toutes les procédures de la dévitalisation, du désinfectant passe au-delà de la dent et rentre en contact avec les tissus mous, il se déroule une réaction appelée un accident d’hypochlorite.

En réalité, le désinfectant très agressif et si bon pour tuer toutes les bactéries à l’intérieure de votre dent est également très agressif envers les tissus vivants qui entourent la dent. Celui-ci crée une réaction inflammatoire souvent violente, rapide, douloureuse et impressionnante. Souvent presque instantanément, la partie du visage correspondante à la dent gonfle. S’il s’agit d’une dent du haut, il est possible même que vous n’arriviez plus à ouvrir votre œil.

De son côté, le dentiste va irriguer abondement la dent avec du liquide physiologique pour éliminer un maximum du désinfectant présent dans les tissus autour de la dent. Le dentiste fermera ou pas votre dent en fonction de la situation clinique. Malheureusement aucun consensus scientifique n’est connu à ce jour quant à la conduite à tenir lors ces cas.

A la fin de la séance, votre dentiste vous prescrira des antibiotiques et des corticoïdes pour éviter la surinfection des tissus mous et de l’os et permettre aux tissus de dégonfler. Il faudra patienter une semaine avant que tous les signes extérieurs aient disparus. Un bleu peut également apparaître.

Le pronostic du traitement endodontique n’est pas impacté par l’accident d’hypochlorite.

 

Ci-dessus un gonflement de la face dû à un accident d’hypochlorite d’une prémolaire supérieure droite.

 

Qu’est-ce qu’un flare-up  ?

 

Un flare-up est une réaction inflammatoire qui commence environ 24h après la fin d’un traitement de dévitalisation. Il s’agit d’une ultime production de toxines des bactéries qui ont été mal menées lors du traitement de dévitalisation. Cette réaction inflammatoire est douloureuse et dure environ 4 jours. Il faudra prendre des antis inflammatoires pendant tous ces jours. Il est conseillé de prendre 4 Ibuprofènes de 600 mg par jour. Si cela n’est pas suffisant, votre dentiste pourra vous prescrire des corticoïdes.

Le flare-up n’a pas d’impact sur le pronostic du traitement.

J'ai un instrument fracturé dans ma dent ? Qu'est-ce que ça implique ?

 

Lors d’un traitement de dévitalisation, un des objectifs est d’élargir les espaces où se trouvaient les nerfs à l’aide d’instrument qu’on appelle une lime endodontique.

Ces limes ne permettent pas toujours d’élargir les nerfs façonnés par la nature avec des courbes très importantes, des coudes abrupts, un accès très compliqué... Dans ces conditions, il arrive qu’un bout d’une lime endodontique reste bloqué à l’intérieure de la dent.

Si cela arrive, il faut consulter un endodontiste pour traiter la dent de la bonne manière.

Si la dent n’était pas infectée, terminer de traiter les autres nerfs et laisser l’instrument en place est une solution. Si l’instrument est accessible relativement facilement, le dentiste peut décider d’enlever l’instrument.

Si la dent était infectée, l’idéal est de pouvoir désinfecter l’entièreté de la dent et donc d’enlever l’instrument mais cela n’est pas toujours possible. Si le dentiste ne voit pas l’instrument à travers le microscope il ne pourra pas l’enlever. A nouveau l’instrument peut être laissé en place.

Il faut ensuite faire des contrôles réguliers avec des radiographies dentaires apicales tous les ans.

Si les douleurs ou l’infection persistent, la solution consiste à réaliser une apectomie, c’est-à-dire extraire le bout de racine qui n’a pas pu être désinfecté.

 

Ci-dessus une seconde molaire inférieure droite présentant une lime endodontique fracturée.

Les assurances complémentaires chez l’endodontiste ?

 

L'assurance Option Dentis est la seule assurance qui actuellement demande un devis préalable pour le remboursement les dévitalisations faites sous microscope. Il faut donc d'abord vous rendre chez l'endodontiste pour recevoir une estimation d'honoraires. Il vous faut ensuite envoyer ce document à votre assureur. Une fois une réponse positive obtenue vous pouvez vous rendre chez l'endodontiste pour votre dévitalisation.

Comment une dent déjà dévitalisée peut encore faire mal ?

L’objectif des traitements de dévitalisation est la désinfection de l’intérieur de toute la dent. C’est-à-dire que tous les nerfs doivent être trouvés et désinfectés sur toute la longueur de la racine. Si un nerf n’a pas été nettoyé ou si une partie de la racine n’a pas été désinfectée, quelques mois ou années après le premier traitement, les bactéries qui n’auront pas été éliminées lors du premier traitement feront apparaître de nouvelles douleurs. Il faudra dès lors recommencer la dévitalisation.

Prise de rendez-vous
081/47.03.38 tous les jours de 7h à 20h
Rendez-vous en ligne

Horaires

Du lundi au samedi inclus selon les disponibilités.

Adresse

Chaussée de Tirlemont, 90

5030 Gembloux

info@cabinetprodigue.com

Parking en face du garage STEVENY FORD

 

© 2023 by Maverick Aviation.

Proudly created with Wix.com